Détecteur pont thermique: Comment détecter les ponts thermiques dans votre maison

AccueilConseils maisonDétecteur pont thermique: Comment détecter les ponts thermiques dans votre maison

Dans un contexte dominé par la transition énergétique et la nécessité pour chaque foyer de diminuer sa consommation d’énergie, la question des ponts thermiques est à prendre avec une grande importance.

Au sein d’un logement, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une habitation, les sources de déperdition de chaleur sont importantes. En ce qui concerne les éléments entrant dans le cadre de l’isolation thermique, la toiture est le principal maillon faible.

Les experts estiment qu’entre 25 et 30 % de l’effet de la chaleur d’une habitation s’échappe par le toit. Les ponts thermiques représentent environ 10 % des déperditions.

Détecteur pont thermique: Comment détecter les ponts thermiques dans votre maison

Détecteur pont thermique: Comment détecter les ponts thermiques dans votre maison

Par définition, un pont thermique est une rupture au niveau de l’isolation. Le terme rupture se réfère à une jonction dans laquelle l’isolation n’est pas suivie. Cette rupture ou cette discontinuité se situe entre les matériaux et les parois.

Elle entraîne des déperditions de chaleur au sein de votre logement et vous oblige à utiliser le chauffage. Consulter cette page pour un avis plus complet

Détecter les ponts thermiques dans votre maison : les différents types de ponts thermiques 

La première étape dans la détection des ponts thermiques consiste à connaître les différents types de ponts. Les principaux ponts thermiques se situent au niveau des liaisons des façades et des planchers. On en trouve aussi au niveau des ouvertures du logement, notamment vers les portes, les fenêtres et les vérandas.

Au total, on trouve 3 types de ponts thermiques :

  • Les linéiques : ce pont est présent lors des jonctions de deux éléments structurels. Les éléments structurels sont les murs, le plancher, le balcon et le mur ;
  • Ceux qui sont ponctuels : ils se trouvent à la liaison de trois éléments. Comme la jonction entre deux murs et le plafond ;
  • Et les structurels : ce type de pont thermique résulte des travaux d’isolation mal réalisés ou qui ne sont pas conformes aux normes en vigueur.
consulter :   Quelle serait la meilleure option de niche en bois pour un chat ?

Aucun de ces ponts thermiques n’est visible à l’œil nu. Pour les détecter, il faut utiliser une technique appropriée.

Détecter les ponts thermiques en utilisant un détecteur ? 

Les ponts thermiques peuvent être détectés en utilisant un détecteur de pont thermique. Ce type d’appareil ressemble à une caméra et a pour rôle de trouver les différentes sources de fuite thermique d’un local ou d’une habitation. 

Le rôle d’un détecteur de pont thermique est de relever et d’enregistrer les rayonnements infrarouges qui sont provoqués par l’énergie thermique émise par un corps.

Son utilisation est simple. Il suffit de le passer aux endroits où se trouvent les jonctions à l’intérieur de votre maison. L’appareil va capter les signaux dans un premier temps avant de les transformer en thermogramme.

Le thermogramme est une image thermique qui illustre les différences de températures détectées par l’appareil. Si l’image qui s’affiche à l’écran est claire, vous devez comprendre que la perte de chaleur à cet endroit est due à un défaut d’isolation.

Pour corriger la situation, vous devez poser un isolant à cet endroit. Au contraire, si l’échelle de la couleur est munie de tâches, c’est le signe qu’il s’agit d’un isolant mal posé ou qui a subi les ravages du temps et est devenu moins efficace. 

Après l’utilisation du détecteur de pont thermique, il ne vous reste qu’à planifier les travaux nécessaires.